Diététique préventive en Shiatsu

Les bases de l’alimentation selon les traditions orientales: chinoise et Japonaise.

Les règles du “bien manger” pour conserver ou améliorer son état de santé sont faciles à mettre en oeuvre. L’ application de ses principes favorisera le retour d’un équilibre digestif et un mieux-être corps-esprit global. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils alimentaires dit de “diététique préventive”.

Ainsi, cette alimentation fait particulièrement attention à la vitalité, à la forme, à la saveur, à la nature, à la conservation, à la coupe et à la cuisson des aliments. Elle est aussi attentive au cadre du repas ainsi qu’à la modération, la mastication, la régularité, la concentration, les émotions, le plaisir…

Le respect de ces principes diététiques permet une digestion optimale, ce qui est la meilleure prévention possible contre une multitude de troubles.
L’alimentation est considérée, par les thérapies traditionnelles orientales, comme le premier des remèdes.

Faire de la santé un projet au lieu de faire de la maladie un cauchemar.

La diététique curative dite «thérapeutique» qui vise à accompagner le receveur présentant une maladie particulière, ne sera pas abordée ici.

Principes alimentaires de diététique préventive

Principes positifs à mettre en placeAttitudes négatives à changer
AMBIANCE AMBIANCE
Mangez dans le calme, assis, de manière détendue et avec plaisir. Détendez-vous un court moment après le repas. Puis marchez entre 100 à 300 mètres avant de reprendre vos activités. Ne mangez pas devant votre poste de télévision, l’ordinateur ou la radio allumée.
Octroyez vous de temps en temps des repas festifs et partagez des moments de convivialité sans culpabilité afin de rompre une possible monotonie. Ne festoyez pas trop souvent.
QUANTITÉ QUANTITÉ
Composez une assiette unique vous permettra de diminuer de 30% le trop de nourriture.Ne prenez pas un repas composé de multiples assiettes : entrée, plats, fromages, dessert.
Sortez de table en ayant encore de la place dans l’estomac et non une sensation de trop mangé. Ne vous arrêtez pas de manger une fois rassasié car il sera trop tard!
BOISSONS BOISSONS
Buvez en petites quantités des boissons chaudes (thé, tisanes, eau chaude pure) pendant les repas ou mieux à la fin du repas. Ne buvez pas plusieurs verres de liquides froids durant le repas car le froid ralentit la digestion et dilue les sucs gastriques.
Buvez en dehors des repas, 1 litre à 1.5 litres par jour de liquide chaud (thé, tisanes, eau chaude pure) et par petites quantités. En été ou lors de canicules, adaptez la quantité d’eau et buvez plus évidement! Ne buvez pas de boissons froides à outrance car cela fatigue les reins et affaiblit le système immunitaire de l’organisme.
Un petit (et unique) verre de vin rouge au repas de midi est admis pour les polyphénols qu’il contient.Ne videz pas la bouteille de vin sous prétexte qu’il va se gâter!
Réservez l’usage de l’alcool lors de repas festifs ponctuels. Ne prenez pas l’habitude de consommer des boissons alcoolisées au quotidien (bières, apéritifs,…)
RÉGULARITÉ RÉGULARITÉ
Mangez trois repas par jour  à heures régulières. Ne grignotez pas entre les repas car cela fatigue et encombre votre organisme inutilement.
Terminez votre repas du soir avant 19h30 afin d’avoir digéré votre bol alimentaire lorsque vous irez vous coucher. Votre nuit sera meilleure. Ne mangez pas tard le soir, la nuit.
REPASREPAS
Mangez principalement chaud et cuit. Si des crudités composent votre repas, mangez les à la fin du repas. Faites pré-cuire au wok les crudités surtout si vous avez des problèmes digestifs.Ne commencez pas votre repas par des crudités qui sont difficiles à digérer.
Diversifiez votre alimentation. Variez les saveurs, les couleurs, les formes et les modes de cuissons des aliments. Ne mangez pas systématiquement la même chose.
Mastiquez longuement tous les aliments et encore plus les céréales et tubercules pour les transformer en sucres lents assimilables. Si des crudités sont présents, ils doivent être bien mâchés afin de les pré-cuire dans la bouche à l’aide de la salive. Il faut boire les aliments solides et mâcher les aliments liquides. N’avalez pas sans mâcher. Cela fatigue énormément votre sphère digestive avant l’heure!
Préférez des huiles de première pression à froid : huile d’olive, de sésame et de colza, contenu dans une bouteille de verre. Évitez au maximum l’apport en acide gras saturés : la charcuterie, les mauvaises huiles, la margarine, le beurre cuit.
Consommez des protéines végétales (lentilles, haricots, pois cassés, pois chiche haricots, soja, tofu,…). Mangez maximum 3 fois par semaines de la viande et de préférence à midi. Préférez les poissons et les viandes blanches à la viande rouge. Des protéines végétales peuvent être consommées le soir en petite quantité. Ne mangez pas des protéines animales à tous les repas. Elles demandent beaucoup d’énergie pour être digérés, empêchant la venue du sommeil et fatigue beaucoup les reins qui sont chargés d’éliminer les acides.
Organisez votre repas autour des céréales, légumineuses et des légumes bio de saison. Le riz et les céréales (blé, orge, avoine, épeautre, seigle, millet, quinoa ) doivent devenir la base d’un repas. Ils fournissent les sucres lent, base énergétiques dont notre corps à besoin. Les légumes, aliments très importants, doivent être présents à chaque repas. Ils jouent un rôle de brassage et brossage des intestins grâce aux fibres. Ne centrez pas votre repas sur un gros morceau de viande rouge entouré de sa sauce et son gratin au fromage…
Consommez des végétaux riches en calcium pour remplacer les produits laitiers comme : amandes, sésame, persil, chou vert, brocolis, poireaux, orties, oignon, le cresson, les algues, les épinards, le rutabaga … Évitez ou supprimez les produits laitiers qui affaiblissent la rate, occasionnent des problèmes digestifs, allergiques, provoquent des troubles comme des œdèmes, des glaires, de la cellulite, des problèmes articulaires, des réveil fréquents ainsi que parfois des problèmes de mémoire et de rumination de pensées.
En fin de repas, si vous ne pouvez vous passer d’une saveur sucrée, mangez une compote ou des fruits secs. Les fruits frais doivent être consommés hors des repas c’est à dire en collation par exemple vers 16h00. Ne consommez pas de fruits frais en fin de repas (dessert) car ils fermentent rapidement et occasionnent des flatulentes et difficultés de digestion.
Remplacez le sucre blanc par du sucre non raffiné (sucre de canne par exemple de type Rapadura). Supprimez les sucres rapides industriels.Le consommation de sucres rapides alimentes les cellules cancéreuses donc consommez avec extrême modération les biscuits, gâteaux, bonbons et friandises diverses.
DE PLUS DE PLUS
Cuisinez simplement de bons produits. Pensez à la cuisson à la vapeur, au wok,… Évitez le micro-onde qui « détruit / dévitalise» les aliments et influence négativement votre état de santé.
Favorisez des aliments frais, bio de votre région et de saison. Évitez les conserves, surgelés et plats préparés industriels qui sont extrêmement appauvris souvent très gras et très sucrés/salés.


“A 70 ans, vous n’êtes qu’un enfant;
A 80 ans, vous êtes à peine adolescent,
et à 90 ans, si les ancêtres vous invitent à les rejoindre,
demandez-leur d’attendre jusqu’à 100 ans,…
âge auquel vous reconsidérerez la question”

Citation d’Okinawa au Japon – L’île des centenaires!

A lire également ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error:
Défilement vers le haut