La salutogenèse est liée au « sens de la cohérence ». Une personne « cohérente » perçoit les événements comme compréhensibles, maîtrisables et significatifs.

« […] on mesure une échelle de cohérence du patient, sur trois axes. D’abord est-ce que pour vous le monde est compréhensible ? Ensuite, est-ce que vous avez confiance dans vos ressources pour gérer votre vie ? Enfin, avez-vous confiance dans votre pouvoir de donner du sens à ce qui arrive ? Si vous avez des scores sur ces trois axes, vous avez de la cohérence, et avec de la cohérence, vous avez de la salutogenèse. C’est un des meilleurs prédicateurs pour la promotion de la santé. »

La santé d’un autre point de vue

En général, lorsque nous pensons au concept de santé, nous le relions à l’absence de maladie. Mais alors … Qu’est-ce qui crée la santé ?

Qu’est-ce que la salutogénèse ?

Le concept de salutogénèse a été proposé par le médecin Aaron Antonovsy à la fin du XXe siècle. Il vient du latin « salus » (santé) et du grec « genesis » (origine, création de) et signifie donc « origine de la santé ».

La salutogénèse s’attache à la promotion de la santé, c’est-à-dire toutes les actions et tous les éléments qui sont à la portée de chacun dans l’objectif d’être en bonne santé et de se sentir bien, pour éviter les maladies et les souffrances qu’elles entraînent. Ce modèle renverse le concept classique de la santé qui lui est centré sur la pathogénèse, c’est-à-dire l’apparition et le développement de la maladie, sur laquelle la médecine s’est basée pendant des siècles. La salutogénèse repose également sur la capacité des personnes à gérer des problèmes, à réfléchir aux ressources qui sont à leur disposition, aux actions qu’elles sont capables d’entreprendre pour pouvoir les résoudre avec succès de manière saine et aux techniques qui permettent d’éviter les situations stressantes. Cette nouvelle perspective considère l’humain comme un être non seulement physique mais aussi spirituel et animique, car tous ces facteurs peuvent influencer la santé de chaque individu d’une manière qui lui est propre.

Le système immunitaire comme pilier de la salutogénèse

En ce qui concerne la partie physique, on pourrait considérer le système immunitaire comme le facteur clé de notre santé, car il constitue une barrière contre les antigènes qui pourraient nous rendre malades. C’est une machinerie innée que nous possédons tous et que nous pourrions considérer comme l’un des piliers de la salutogénèse, car son équilibre dépend également de facteurs animiques et spirituels, comme l’absence de stress ou le fait de se sentir bien avec nous-même.

Par ailleurs, nous savons bien que parfois, en fonction de notre mode de vie, nous traversons des périodes au cours desquelles nous prenons de mauvaises habitudes. Quand celles-ci persistent dans le temps, notre système immunitaire va inévitablement en souffrir les conséquences, ce qui nous met à risque de tomber malades.

Micro-immunothérapie et salutogénèse

Lorsque nous nous trouvons face à des situations où notre système immunitaire est en danger, par exemple de stress, dans la saison des allergies ou les épidémies de grippe, nous pouvons le soutenir grâce à la micro-immunothérapie. Avec cette thérapie, nous favorisons la santé en renforçant et en redirigeant les actions du système immunitaire pour qu’il puisse faire face lui-même aux maladies les plus courantes de chaque période.

En guise de conclusion, on peut dire que préserver le bon fonctionnement du système immunitaire pourrait être considéré comme une forme de salutogénèse.

Catégories : Cekege

error: